Aller au contenu

Les troubles psychopathologiques chez les personnes ayant une déficience intellectuelle

Fichier attaché

CARON-vol2no2-119-125.PDF   (671.6 Ko)

Christine Caron

Les domaines de la déficience intellectuelle et de la psychopathologie se sont développés de façon parallèle et presque mutuellement exclusive. Ainsi en témoignent, entre autres, l’organisation des services et la formation des intervenants. Une telle conception ne semble pas répondre aux besoins d’une partie des personnes présentant une déficience intellectuelle puisque se développe, depuis une quinzaine d’années, le concept de «diagnostic double» consacré à l’étude et au traitement des troubles d’ordre psychopathologique chez les personnes présentant une déficience intellectuelle. L’objectif de cet article est de présenter une vue d’ensemble de cette situation, de souligner les difficultés et de bien identifier cette nouvelle problématique. Il fait état des nouvelles stratégies d’évaluation et d’intervention auprès de ces personnes et termine en présentant quelques recommandations relatives à l’évaluation, à l’intervention, à la recherche et à la formation des intervenants qui auront à offrir des services adéquats aux personnes présentant une déficience intellectuelle associée à un trouble psychopathologique.